Le mercredi 28 août, l'Office national de l'énergie est devenu la Régie de l'énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d'information sur la mise en oeuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l'énergie

Capacité relative au pétrole brut et aux usines de traitement en Amérique du Nord

Introduction

Ce tableau de bord interactif montre l’emplacement et la capacité des raffineries de pétrole brut et des usines de traitement en Amérique du Nord. Les options de filtration et de sélection comprennent divers types de raffinage (distillation atmosphérique, distillation sous vide, cokéfaction, craquage catalytique, reformage catalytique, alkylation, isomérisation, viscoréduction, hydrodésulfuration et production d’asphalte); le type de raffinerie ou d’usine de traitement (raffinerie d’asphalte, raffinerie et usine de traitement); la région (Ouest canadien, Québec et Est du Canada, Ontario, Mexique, PADD 1, PADD 2, PADD 3, PADD 4 et PADD 5) et les unités (barils par jour et mètres cubes par jour).

Avertissement et source

Les données ouvertes peuvent être utilisées et transmises librement. Les données pour ces graphiques sont disponibles.

Les données sur la capacité des raffineries sont publiées par Ressources naturelles Canada dans le cadre de la Coopération nord-américaine en matière d’information sur l’énergie (CNAIE). Les données sont disponibles dans le site Web de la CNAIE.

La raffinerie Sturgeon ne fait pas partie de l’ensemble de données de RNCan à l’heure actuelle. La raffinerie Sturgeon fonctionne partiellement depuis décembre 2017; la construction est terminée depuis mai 2018 [anglais seulement]. Située à Redwater, en Alberta, la raffinerie Sturgeon a une capacité de 12 560 m³/j (79 000 b/j).

Procédés de raffinage du pétrole brut

Distillation atmosphérique
Première unité de traitement dans presque toutes les raffineries. L’unité de distillation atmosphérique divise (fractionne) le pétrole brut en produits intermédiaires (ou fractions) selon leur point d’ébullition. Ces produits (naphthe, gasoil et pétrole brut étêté, ou résidu long) sont traités davantage à d’autres unités de raffinage.

Distillation sous vide
Il s’agit d’un procédé consistant à distiller davantage les produits lourds (pétrole brut étêté, ou résidu long) provenant de la distillation atmosphérique. La distillation sous vide se produit à très basse pression, réduisant la température d’ébullition pour les composés lourds. Les produits de la distillation sous vide (gasoil sous vide et résidu) sont traités davantage par d’autres unités de raffinage. Le résidu est utilisé dans les raffineries pour la production d’asphalte ou de mazout lourd, ou encore comme charge d’alimentation pour les unités de cokéfaction.

Cokéfaction
Procédé de craquage thermique sévère du pétrole brut lourd (y compris le bitume) par lequel on obtient des huiles plus légères et des liquides de gaz naturel de même qu’un sous-produit solide et riche en carbone appelé coke. De plus, lorsque le charbon est cuit dans un four à vide à hautes températures pour faire échapper l’eau, le gaz et le goudron de houille qui se trouvent à l’intérieur, il en résulte un sous-produit solide et riche en carbone appelé coke.

Craquage catalytique
Procédé secondaire de raffinage du pétrole brut utilisant un agent catalytique pour décomposer les hydrocarbures plus gros, plus lourds et de moindre valeur, tels que le gasoil sous vide ou le résidu, en produits plus légers de plus grande valeur (essence et diesel). C’est l’un des plus importants procédés de conversion, car il permet d’augmenter la production de produits légers dans les raffineries.

Viscoréduction
Procédé de raffinage qui réduit la viscosité du résidu ou du pétrole brut lourd. On obtient la viscoréduction soit par le craquage partiel du résidu dans un four, soit par l’ajout d’un diluant (huile légère, naphthe, kérosène ou autres distillats).

Reformage catalytique
Procédé de raffinage utilisant la chaleur, la pression et des catalyseurs pour convertir le naphte à faible indice d’octane obtenu de la distillation du pétrole brut en reformat à indice d’octane élevé, un élément primordial pour le mélange d’essence et les matières premières pétrochimiques. L’hydrogène ultra-pur est un sous-produit obtenu qui peut servir à d’autres procédés de raffinage.

Isomérisation
Réaction chimique par laquelle une molécule linéaire est transformée en molécule contenant les mêmes atomes disposés différemment (chaîne ramifiée). Les unités d’isomérisation sont utilisées dans les raffineries pour transformer le butane normal en isobutane, une charge d’alimentation pour les unités d’alkylation.

Alkylation
Procédé secondaire de raffinage du pétrole brut qui produit de l’alkylat, un élément à indice d’octane très élevé utilisé pour le mélange d’essence.

Hydrodésulfuration
Procédé de raffinage utilisant l’hydrogène en présence d’un catalyseur pour retirer le soufre du gaz naturel et des produits pétroliers raffinés comme l’essence, le carburéacteur et le carburant diesel. En enlevant le soufre, on réduit les émissions nuisibles de dioxyde de soufre résultant de la combustion de produits raffinés.

Production d’asphalte
On obtient l’asphalte à partir du produit le plus lourd (résidu ou résidu court) provenant du fond d’une colonne de distillation sous vide. L’asphalte est utilisé principalement pour la construction routière et les toitures.

Date de modification :