Le mercredi 28 août, l’Office national de l’énergie est devenu la Régie de l’énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d’information sur la mise en œuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie

Aperçu du marché : Les dépenses énergétiques des ménages, plus élevées au Canada atlantique

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@cer-rec.gc.ca.

Date de diffusion : 2019-08-21

Les dépenses énergétiques des ménages varient selon la province. Selon des données de 2017, les ménages canadiens consacrent en moyenne près de 12 % de leurs dépenses à l’énergieNote de bas de page 1. Ce pourcentage est moins élevé en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario et plus important dans les provinces de l’Atlantique.

La figure 1 fournit une ventilation des dépenses des ménages qui vont à l’énergie selon le type de combustibleNote de bas de page 2; elles sont données en pourcentage des dépenses énergétiques totales et en valeurs absolues. On y indique aussi la part des dépenses totales consacrées à l’énergie et aux biens autres qu’énergétiques.

Figure 1 : Dépenses énergétiques des ménages selon le type de combustibleNote de bas de page 3

Source et description

Source : Statistique Canada, tableau 11-10-0222-01

Description : Ce graphique ventile les dépenses énergétiques des ménages selon le type de combustible et la province. Les couleurs représentent les dépenses consacrées aux divers types de combustibles, en pourcentage des dépenses énergétiques totales. On y indique aussi la part des dépenses totales qui vont à l’énergie et aux biens autres qu’énergétiques.

On observe qu’en Alberta, en Colombie-Britannique et en Ontario, la part des dépenses énergétiques vouées à l’électricité est moins élevée, contrairement à celle consacrée au gaz naturel. Par contre, au Québec et dans les provinces de l’Atlantique, c’est l’inverse : une part plus importante va à l’électricité et moindre au gaz naturel.

Les technologies employées pour le chauffage domiciliaire expliquent en partie les variations des dépenses énergétiques d’une province à une autre. Dans l’Ouest canadien, on a surtout recours à des appareils de chauffage alimentés au gaz naturel, tandis qu’à l’autre bout du pays, on utilise une plus grande diversité de combustibles. Ainsi, au Québec, on constate un usage très répandu des radiateurs, tandis que le mazout de chauffage et la biomasse occupent la part du lion au Canada AtlantiqueNote de bas de page 4. L’emploi d’une technologie ou d’une autre dans une région donnée est principalement dicté par la disponibilité et le prix des divers combustibles.

Les dépenses consacrées à l’essence pour moteur et le diesel varient aussi selon les provinces. Moins de la moitié des dépenses énergétiques totales dans les provinces de l’Atlantique va à l’essence pour moteur et au diesel. Dans le reste du Canada, ces dépenses représentent 50 % ou plus des dépenses énergétiques des ménages. Cela tient au fait qu’en Atlantique, on dépense davantage pour l’électricité et les autres combustibles domiciliaires que dans le reste du pays.

Les dépenses énergétiques des ménages au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut sont, de façon générale, plus élevées que partout ailleurs au Canada.

 

Date de modification :