Le mercredi 28 août, l’Office national de l’énergie est devenu la Régie de l’énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d’information sur la mise en œuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie

Aperçu du marché : Le potentiel d’éthane provenant de la production de gaz naturel est important et devrait continuer d’augmenter au Canada

Date de diffusion : 2019-07-10

La production de gaz à forte teneur en liquides s’est intensifiée au Canada au cours des six dernières années, augmentant du fait l’offre potentielle de liquides de gaz naturel (LGN), dont l’éthane. Toutefois, ce n’est pas la totalité de l’éthane présent dans le flux gazeux qui est récupérée, la demande pour ce produit étant limitée au Canada. La figure ci-dessous montre le potentiel d’éthane réparti selon les quantités d’éthane produites et non récupérées. Fait important, le potentiel d’éthane – l’éthane non récupéré plus particulièrement – devrait continuer d’augmenter au même titre que la production de gaz naturel.

Figure 1 : Prévisions du potentiel d’éthane jusqu’en 2040

Source et description

Source : Office

Description : Le graphique en aires empilées montre les prévisions du potentiel d’éthane jusqu’en 2040. Cela comprend l’éthane provenant du traitement du gaz et l’éthane non récupéré.

En 2010, le potentiel d’éthane canadien était de 236 mille barils par jour (kb/j), dont la totalité était produite à partir de gaz. En 2018, le potentiel d’éthane canadien était de 380 kb/j, dont 168 kb/j non récupérés. Les chiffres suivants correspondent à des projections de chaque scénario :

  • Scénario de référence : En 2025, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 447 kb/j, dont 231 kb/j non récupérés. En 2040, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 622 kb/j, dont 404 kb/j non récupérés.
  • Scénario de prix bas : En 2025, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 366 kb/j, dont 150 kb/j non récupérés. En 2040, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 385 kb/j, dont 165 kb/j non récupérés.
  • Scénario de prix élevé : En 2025, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 478 kb/j, dont 264 kb/j non récupérés. En 2040, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 779 kb/j, dont 562 kb/j non récupérés.
  • Scénario des avancées technologiques : En 2025, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 428 kb/j, dont 213 kb/j non récupérés. En 2040, le potentiel d’éthane canadien devrait être de 416 kb/j, dont 196 kb/j non récupérés.

La figure 1 comprend les projections du potentiel d’éthane pour les quatre scénarios d’Avenir énergétique du Canada en 2018. Même avec une production de gaz naturel plus basse dans le scénario de prix bas, le potentiel d’éthane est nettement supérieur à sa production. On suppose donc qu’il existe une marge pour augmenter la demande d’éthane dans le secteur pétrochimique de l’Ouest canadien. L’utilisation d’éthane se résume principalement à la demande du secteur pétrochimique de l’Alberta et de l’Ontario. Alors que la capacité pétrochimique de l’Alberta a augmenté en 2016, l’expansion future du secteur reste incertaine, ce qui signifie que la capacité est maintenue. La capacité pétrochimique de l’Ontario augmentera au cours des prochaines années, mais vu l’absence d’offre intérieure d’éthane dans l’Est canadien, les importations en Ontario à partir de la Pennsylvanie et de l’Ohio répondent à la demande.

Pour en savoir plus, consulter le Supplément Avenir énergétique du Canada en 2018 – Offre et utilisation de liquides de gaz naturel.

 

Date de modification :