Le mercredi 28 août, l’Office national de l’énergie est devenu la Régie de l’énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d’information sur la mise en œuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie

Aperçu du marché : Le secteur agricole du Canada utilise moins d’énergie par dollar de production économique

Date de diffusion : 2019-05-22

L’agriculture au Canada est aussi variée que la géographie du pays. Par conséquent, les besoins énergétiques des producteurs laitiers dans le centre du Canada sont différents de ceux des pêcheurs au Canada atlantique ou des producteurs de céréales dans les Prairies. Mais le secteur change. Par exemple, le nombre d’entreprises agricoles diminue, mais la taille des entreprises, les niveaux de production et les dimensions de la machinerie agricole augmentent.

Bien que la demande énergétique du secteur agricole augmente dans l’ensemble, le secteur devient plus écoénergétique, comme beaucoup d’autres industries canadiennes. Par exemple, la demande énergétique agricole au Canada est passée d’à peu près 200 PJ en 1990 à environ 300 PJ vers 2016, mais la quantité d’énergie utilisée par dollar de production agricole a diminué de 17 %.Note de bas de page 1

Le tableau ci-dessous présente les besoins énergétiques agricoles répartis par province et par source de carburant. Il comprend aussi une mesure de l’intensité énergétique pendant la même période.

Demande énergétique agricole et intensité énergétique du Canada

Source et description

Source : Ressources naturelles Canada, Efficacité énergétique

Description : Le graphique à deux axes montre la demande et l’intensité énergétiques dans le secteur agricole, au Canada et à l’échelle provinciale, de 1990 à 2016. La demande énergétique au Canada [en pétajoules (PJ)] est passée de presque 200 PJ en 1990 à près de 300 PJ en 2016. La plus grande partie de la demande énergétique agricole est reliée à l’huile combustible pour diesel, à l’essence pour moteur, au gaz naturel et à l’électricité. L’intensité énergétique des activités agricoles a diminué, passant de 6 PJ requis par million de dollars de production agricole brute en 1990 à 5 PJ requis par million de dollars de production agricole brute en 2016.

 

Date de modification :