Le mercredi 28 août, l’Office national de l’énergie est devenu la Régie de l’énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d’information sur la mise en œuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie

Aperçu du marché : Quelles villes canadiennes recèlent le plus grand potentiel d’énergie solaire?

Date de diffusion : 2018-06-20

Les villes de la Saskatchewan figurent au premier rang au Canada pour le potentiel photovoltaïque.

En moyenne, ces villes bénéficient du plus fort ensoleillement, suivies de celles du Manitoba, de l’Alberta, de l’Ontario et du QuébecNote de bas de page 1. Si toutes les provinces et villes au Canada ont un potentiel photovoltaïque, celui-ci varie grandement. Le climat, la latitude et l’altitude sont autant d’éléments qui influent sur l’exposition aux rayons du soleilNote de bas de page 2. L’ensoleillement potentiel n’est qu’un des facteurs à considérer pour déterminer le potentiel photovoltaïque.

La carte interactive ci-dessous indique le potentiel photovoltaïque mensuel moyen de chaque provinceNote de bas de page 3.

Source et description

Source : Ressources naturelles Canada et Office

Description : Cette carte indique le potentiel photovoltaïque annuel moyen de chaque province et territoire au Canada, ainsi que celui de certaines villes. La Saskatchewan est la province qui recèle le plus fort potentiel mensuel, soit 6,79 kilowattheures par mètre carré (kWh/m²). Les douze autres provinces et territoires sont classés par ordre décroissant de potentiel photovoltaïque, exprimé en kWh/m² : Manitoba (6,64), Alberta (6,58), Ontario (5,99), Québec (5,83), Territoires du Nord Ouest (5,79), Nouveau-Brunswick (5,74), Nunavut (5,58), Île-du-Prince-Édouard (5,54), Colombie Britannique (5,50), Nouvelle-Écosse (5,37), Yukon (5,10), Terre-Neuve-et-Labrador (4,63). La carte indique aussi les capitales et les grandes villes. Parmi ces dernières, c’est la ville de Regina qui renferme le plus fort potentiel photovoltaïque (7,15). Elle est suivie, dans l’ordre, par : Saskatoon (7,10), Calgary (6,70), Winnipeg (6,61), Edmonton (6,50), Yellowknife (6,18), Ottawa (6,09), Montréal (6,04), Toronto (5,94), Mississauga (5,93), Fredericton(5,76), Québec (5,75), Saint John (5,68), Victoria (5,68), Charlottetown (5,51), Iqaluit (5,49), Halifax (5,33), Vancouver (5,21), Whitehorse (5,02) et St. John’s (4,53).

En 2016, la production d’énergie solaire au Canada était près de 30 fois plus élevée qu’en 2010. Selon les perspectives économiques actuelles, on s’attend à ce que cette production triple, pour passer de 3,6 TWh en 2016 à quelque 13,0 TWh d’ici 2040. Plus de 98 % de la production canadienne d’énergie solaire se trouvent actuellement en Ontario, où les projets d’énergies renouvelables ont donné lieu à des mesures d’encouragement. Par ailleurs, grâce à une baisse considérable des coûts des modules photovoltaïques, la production d’énergie solaire est devenue beaucoup plus concurrentielle. Ces coûts plus bas, combinés à certaines normes relatives au portefeuille de ressources renouvelables, devraient se traduire par l’installation d’une plus grande capacité de production dans un nombre accru d’endroits au Canada, en particulier là où le potentiel photovoltaïque est élevé.

 

Date de modification :