Profils énergétiques des provinces et territoires – Explorer

Explore

Ces quatre tableaux de bord interactifs permettent d’explorer la production d’hydrocarbures (pétrole brut et gaz naturel), la production d’électricité, la demande d’énergie pour utilisation finale et les émissions de gaz à effet de serre pour chaque province et territoire.

Les tableaux de bord comportent une série de filtres qui permettent de personnaliser la région, le secteur, l’unité de mesure et l’année (lorsque cette donnée est disponible). Pour désactiver un filtre, il suffit de cliquer sur l’élément précédemment sélectionné ou de rafraîchir la page Web. Lorsque le tableau de bord utilise une carte, celle-ci peut aussi servir de filtre en cliquant sur la province ou le territoire. Pour revenir à l’affichage du Canada au complet, cliquer à n’importe quel endroit sur la carte à l’extérieur du pays. En plaçant le pointeur de la souris au-dessus d’un élément de données ou d’une province ou un territoire, une infobulle offrant plus d’information s’affiche.

Les tableaux de bord sont mis à jour annuellement à mesure que de nouvelles informations sont disponibles. Veuillez nous faire part de vos commentaires à energy-energie@cer-rec.gc.ca.

 

Figure 1 : Production d’hydrocarbures (2006 – 2018)

Source et description :

Source :
Avenir énergétique du Canada en 2019

Description :
Ce tableau de bord interactif présente la production de gaz naturel et de pétrole brut selon la province ou le territoire au Canada.

En 2018, l’Alberta a produit 10,5 milliards de pieds cubes par jour (Gpi3/j) de gaz naturel (65,2 % de la production canadienne totale). La production de la Colombie-Britannique s’est élevée à 5,1 Gpi3/j (31,8 %); celle de la Saskatchewan, à 0,4 Gpi3/j (2,5 %); et celle de la Nouvelle-Écosse, à 0,1 Gpi3/j (0,4 %). L’Ontario, le Nouveau-Brunswick et les Territoires du Nord-Ouest ont produit, ensemble, moins de 0,1 Gpi3/j en 2018.

La même année, l’Alberta a produit 3 907 milliers de barils par jour (kb/j) de pétrole brut (81,6 % de la production canadienne totale). Suivaient la Saskatchewan à 489 kb/j (10,2 %), Terre-Neuve-et-Labrador à 244 Kb/j (5,1 %), la Colombie-Britannique à 101 kb/j (2,1 %) et le Manitoba à 40 kb/j (0,9 %). La production combinée de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et des Territoires du Nord-Ouest a totalisé moins de 4 kb/j en 2018.

Figure 2 : Production d'électricité (2018)

Source et description :

Source :
Avenir énergétique du Canada en 2019

Description :
Ce tableau de bord interactif présente la production canadienne d’électricité selon la province ou le territoire et le type de combustible, en 2018. Les données sont indiquées en gigawattheures (GWh).

En 2018, la production totale d’électricité au Canada s’est élevée à 647 716 GWh. Le Québec (213 745 GWh), l’Ontario (151 118 GWh) et l’Alberta (81 003 GWh) forment le trio de tête.

L’hydroélectricité a constitué la principale source d’électricité au Canada en 2018 (397 237 GWh), soit 61 % de la production totale. Venait au second rang l’uranium avec 15 % de la production canadienne (95 245 GWh). Suivaient le gaz naturel (60 573 GWh ou 9 %), le charbon et le coke (52 438 GWh ou 9 %), l’éolien (29 146 GWh ou 4 %), la biomasse (7 291 GWh ou 1 %), le solaire (3 197 GWh ou <1 %), et le pétrole (2 554 GWh ou <1 %).

Figure 3 : Demande totale pour utilisation finale et des measures d’intensité énergétique (2017)

Source et description :

Source :
Avenir énergétique du Canada en 2019 et Statistique Canada (Tableaux 36-10-0222-01 et 17-10-0005-01)

Description :
Ce tableau de bord interactif présente la demande totale d’énergie pour utilisation finale selon le secteur et le territoire ou la province au Canada en 2017. Il propose aussi deux mesures de l’intensité énergétique pour les provinces canadiennes, soit la demande d’énergie pour utilisation finale par habitant et la demande d’énergie pour utilisation finale par rapport au produit intérieur brut (PIB).

En 2017, la demande d’énergie pour utilisation finale du Canada s’est élevée à 11 489 pétajoules (PJ). Le secteur industriel arrivait en tête avec 6 006 PJ ou 52,3 % de la demande totale d’énergie pour utilisation finale. Le secteur des transports venait au second rang (2 623 PJ), suivi du secteur résidentiel (1 517 PJ); le secteur commercial fermait la marche (1 343 PJ).

Les trois plus grands consommateurs d’énergie étaient l’Alberta (3 805 PJ), l’Ontario (3 035 PJ) et le Québec (1 770 PJ).

L’Alberta est la province la plus énergivore, avec une consommation de 897 GJ par habitant et 11 158 GJ par million de dollars de PIB. À l’autre bout du spectre viennent la Nouvelle-Écosse (178,1 GJ par habitant) et le Nunavut (2 410 GJ par millions de dollars de PIB). Les moyennes nationales pour l’intensité énergétique sont 314,4 GJ par habitant et 5 687 GJ par million de dollars de PIB.

Figure 4 : Émissions et l’intensité de GES (1990 – 2017)

Source et description :

Source :
Environnement et Changement climatique Canada – Rapport d’inventaire national, et Statistique Canada (Tableaux 36-10-0222-01 et 17-10-0005-01)

Description :
Ce tableau de bord interactif présente les émissions de gaz à effet de serre (GES) selon la province et le secteur économique. Il illustre aussi les émissions de GES par habitant et par rapport au produit intérieur brut. Les données sont disponibles de 1990 à 2017.

En 2017, les émissions de GES au Canada ont totalisé 715,7 mégatonnes d’équivalents en dioxyde de carbone (Mt d’éq. CO2).

Le secteur pétrolier et gazier comptait pour 27,2 % des émissions de GES du Canada. Le secteur des transports, pour sa part, a contribué à hauteur de 24,4 % et le secteur manufacturier, de 13,2 %.

Sources des données

Les profils énergétiques des provinces et territoires s’harmonisent avec les plus récents ensembles de données d’Avenir énergétique du Canada en 2019 de la Régie. Les concepteurs d’Avenir énergétique puisent dans diverses sources de données; ils se basent généralement sur celles de Statistique Canada et font des ajustements selon les circonstances particulières de chaque province et territoire. Les ajustements sont nécessaires pour assurer l’uniformité et la comparabilité des données sur les provinces et territoires.

Date de modification :