Profils énergétiques des provinces et territoires – Saskatchewan

Saskatchewan

Contactez nous

Commentaires, questions, ou suggestions peuvent être envoyés à l’adresse :
energy-energie@cer-rec.gc.ca

Table des matières
  • Figure 1 : Production d’hydrocarbures

    Figure 1 : Production d’hydrocarbures

    Source et description :

    Source :
    Régie – Avenir énergétique du Canada en 2019

    Description :
    Ce graphique illustre la production d’hydrocarbures en Saskatchewan de 2008 à 2018. La production de pétrole brut a augmenté, passant de 440,0 kb/j à 489,2 kb/j, après avoir atteint un sommet de 557,6 kb/j en 2014. La production de gaz naturel a diminué, passant de 0,6 Gpi3/j à 0,4 Gpi3/j.

  • Figure 2 : Production d’électricité par type de combustible (2018)

    Figure 2 : Production d’électricité par type de combustible (2018)

    Source et description :

    Source :
    Régie – Avenir énergétique du Canada en 2019

    Description :
    Ce diagramme circulaire illustre la production d’électricité en Saskatchewan par méthode de production. En 2018, la production totale d’électricité s’est élevée à 24,3 TWh.

  • Figure 3 : Carte de la capacité de production d’électricité et des sources de combustible primaire

    Figure 3 : Carte de la capacité de production d’électricité et des sources de combustible primaire

    Source et description :

    Source :
    Régie, Ressources naturelles Canada

    Description :
    Cette carte montre les installations de production d’électricité en Saskatchewan. On y indique leur capacité et leur source du combustible primaire.

    Télécharger :
    Version PDF [1364 ko]

  • Figure 4 : Carte de l’infrastructure de pétrole brut

    Figure 4 : Carte de l’infrastructure de pétrole brut

    Source et description :

    Source :
    Régie

    Description :
    Cette carte montre tous les principaux oléoducs ainsi que les principales voies ferrées et raffineries en Saskatchewan.

    Télécharger :
    Version PDF [1170 ko]

  • Figure 5 : Carte de l’infrastructure de gaz naturel

    Figure 5 : Carte de l’infrastructure de gaz naturel

    Source et description :

    Source :
    Régie

    Description :
    Cette carte montre tous les principaux gazoducs en Saskatchewan.

    Télécharger :
    Version PDF [399 ko]

  • Figure 6 : Demande pour utilisation finale par secteur (2017)

    Figure 6 : Demande pour utilisation finale par secteur (2017)

    Source et description :

    Source :
    Régie – Avenir énergétique du Canada en 2019

    Description :
    Ce diagramme circulaire présente la demande d’énergie pour utilisation finale en Saskatchewan par secteur. En 2017, la demande d’énergie pour utilisation finale a totalisé 682 PJ. Le secteur industriel vient au premier rang avec 59 % de la demande totale, suivi des transports (20 %), puis des secteurs commercial (14 %) et résidentiel (8 %).

  • Figure 7 : Demande pour utilisation finale par combustible (2017)

    Figure 7 : Demande pour utilisation finale par combustible (2017)

    Source et description :

    Source :
    Régie – Avenir énergétique du Canada en 2019

    Description :
    Cette figure illustre la demande pour utilisation finale par type de combustible en Saskatchewan en 2017. Le gaz naturel a compté pour 322 PJ (47 %) de la demande, suivi des produits pétroliers raffinés, avec 268 PJ (39 %), de l’électricité, à 83 PJ (12 %) et des biocarburants, à 10 PJ (1 %), les autres combustibles n’étant nullement présents (0 PJ).
    Remarque : Les autres combustibles comprennent le charbon, le coke et le gaz de cokerie.

  • Figure 8 : Émissions de GES par secteur

    Figure 8 : Émissions de GES par secteur

    Source et description :

    Source :
    Environnement et Changement climatique Canada – Rapport d'inventaire national

    Description :
    Ce graphique à colonnes empilées illustre les émissions de GES en Saskatchewan par tranches de cinq ans, de 1990 à 2017 en Mt d’éq. CO2. Les émissions totales de GES ont augmenté en Saskatchewan, passant de 44,4 Mt d’éq. CO2 en 1990 à 77,9 Mt en 2017.

Production énergétique

Pétrole brut

  • En 2018, la Saskatchewan a produit 489 milliers de barils par jour (kb/j) de pétrole brut (condensats et pentanes plus compris) (figure 1). Elle vient au deuxième rang au Canada, après l’Alberta, pour la production de pétrole brut, comptant pour 10 % de la production totale de pétrole brut du pays.
  • La Saskatchewan produit surtout du pétrole lourd. En 2018, elle a produit 432 kb/j de pétrole lourd, 57 kb/j de pétrole léger et 0,6 kb/j de condensats et de pentanes plus.
  • La Saskatchewan, l’Alberta et Terre-Neuve-et-Labrador sont les seules provinces productrices de pétrole lourd. La plus grande partie du pétrole lourd venant de la Saskatchewan est extrait au moyen de techniques de récupération assistée des hydrocarbures (« RAH »), notamment le drainage par gravité au moyen de vapeur (« DGMV »), principalement dans la région de Lloydminster. La Saskatchewan compte aussi deux installations commerciales de RAH par injection de dioxyde de carbone, à Weyburn et Midale.
  • Les pétroles plus légers produits en Saskatchewan le sont à partir de pétrole classique ou de pétrole de réservoirs étanches.
  • L’usine de valorisation d’Husky à Lloydminster convertit le pétrole lourd de la Saskatchewan et de l’Alberta en pétrole synthétique et produit certaines quantités de carburant diesel. L’usine de valorisation a une capacité de production d’environ 80 kb/j de pétrole lourd.
  • Les ressources restantes de pétrole brut en Saskatchewan sont estimées à 4,0 milliards de barils, en soustrayant la production jusqu’à la fin de 2018.

Produits pétroliers raffinés

  • La Saskatchewan compte deux raffineries d’une capacité combinée de 152 kb/j : le complexe de raffinage Co-op de FCL à Regina et la raffinerie Moose Jaw de Gibson Energy. Les deux raffineries s’alimentent en pétrole brut de l’Ouest canadien.
  • Le complexe de raffinage Co-op a une capacité de 130 kb/j et fournis divers produits pétroliers raffinés comme de l’essence automobile, du diesel et du mazout lourd. Il comprend aussi une installation de valorisation qui lui permet de traiter du pétrole lourd.
  • La raffinerie Moose Jaw a une capacité de 22 kb/j et produit surtout de l’asphalte.
  • La Saskatchewan affiche un surplus net de produits pétroliers raffinés; une partie est transportée en Alberta et au Manitoba, et de petites quantités sont exportées aux États-Unis.

Gaz naturel et liquides de gaz naturel (« LGN »)

  • En 2018, on a produit en moyenne 396 millions de pieds cubes par jour (Mpi3/j) de gaz naturel en Saskatchewan (figure 1), soit environ 2 % de la production canadienne totale cette année-là.
  • Dans le passé, la majeure partie de la production venait de la partie ouest de la Saskatchewan, mais on en produit de plus en plus dans le sud-est comme dérivé de la production de pétrole dans la formation Bakken et d’autres formations de réservoirs étanches. De nos jours, la plus grande partie du gaz naturel produit en Saskatchewan est un dérivé de la production du pétrole.
  • Le potentiel total des ressources de gaz naturel récupérable de qualité commerciale de la Saskatchewan est estimé à 13,4 mille milliards de pieds cubes (Tpi3), dont 5,5 Tpi3 restants à la fin de 2018.
  • En 2018, la production de LGN de la Saskatchewan issue du pétrole brut, excluant les condensats et les pentanes plus, s’est élevée à quelque 8,6 kb/j.

Électricité

  • En 2018, la Saskatchewan a produit 24,3 térawattheures (TWh) d’électricité (figure 2), soit environ 4 % de la production totale d’électricité au Canada. La capacité de production de la Saskatchewan s’élève à 4 533 mégawatts (MW).
  • SaskPower produit la plus grande partie de l’électricité en Saskatchewan. Les producteurs indépendants comptent pour environ 20 % de la capacité de production.
  • Environ 83 % de l’électricité en Saskatchewan est produite à partir de combustibles fossiles : environ 43 % au moyen de gaz naturel, 40 % avec du charbon, et une très petite quantité de pétrole est utilisée dans les collectivités éloignées qui ne sont pas raccordées au réseau électrique. La tranche restante de 17 % provient de ressources renouvelables, surtout l’hydroélectricité (figure 3).
  • La centrale Boundary Dam est la plus grande de la Saskatchewan. Alimentée au charbon, elle a une capacité d’environ 672 MW. Une partie de cette capacité a été modernisée pour permettre le captage et stockage du CO2.
  • La Saskatchewan possède une capacité hydroélectrique de quelque 889 MW. Les installations sont dispersées dans la province, aussi loin au nord qu’au lac Athabasca dans le nord-ouest.
  • Le Sud de la Saskatchewan possède un potentiel solaire photovoltaïque parmi les plus élevés au Canada. Regina et Saskatoon reçoivent en moyenne 7,15 kilowattheures par mètre carré (kWh/m²) et 7,1 kWh/m², respectivement. Le projet d’énergie solaire Highfield d’une capacité de 10 MW, près de Swift Current, sera le premier du genre de taille commerciale dans la province; il est censé entrer en service en 2021. Ce projet est réalisée par une société indépendante, Saturn Power.
  • Le Sud de la Saskatchewan possède aussi un potentiel éolien comptant parmi les plus élevés au Canada. La province compte six parcs éoliens en exploitation, d’une capacité combinée de 241 MW. Le parc éolien Centennial, près de Swift Current, est le plus grand de la province.
  • Plusieurs projets d’énergie éolienne d’envergure ont été annoncés en 2018, dont Golden South (200 MW), Blue Hill (177 MW) et Spring Lake (200 MW). La construction du parc Golden South, près d’Assiniboia, a commencé en août 2019, et la mise en service est prévue en 2021.

Transport et commerce des produits énergétiques

Pétrole brut et liquides

  • La canalisation principale d’Enbridge et le pipeline Keystone de TC Énergie, qui acheminent le pétrole brut et les liquides de l’Ouest canadien vers les marchés des États-Unis et de l’Est du Canada, entrent en Saskatchewan par l’Alberta et en ressortent à l’Est au Manitoba pour aboutir, ultimement, aux États-Unis (figure 4).
  • La canalisation principale d’Enbridge compte deux terminaux en Saskatchewan. Au terminal de Kerrobert, Enbridge reçoit du pétrole brut des réseaux de collecte ainsi que des liquides de gaz naturel du pipeline Kerrobert de Pembina. Au terminal de Regina, Enbridge reçoit du pétrole brut des pipelines Wascana et South Saskatchewan de Plains Midstream, qu’elle livre au complexe de raffinage Co-op.
  • Le pipeline Saskatchewan transporte des produits pétroliers raffinés depuis la canalisation principale d’Enbridge à Milden, en Saskatchewan, jusqu’à des terminaux situés à Saskatoon.
  • Les pipelines Bakken d’Enbridge et Westspur de Kingston Midstream (auparavant Tundra Energy Marketing) collectent le pétrole brut du sud-est de la province et des États-Unis pour l’acheminer au terminal situé sur la canalisation principale d’Enbridge à Cromer, au Manitoba. Le pipeline Bakken d’Enbridge a une capacité de 145 kb et le Westspur, de 247 kb/j.
  • Le pipeline Cochin sert à l’importation de condensats des États-Unis. Il franchit la frontière à Elmore, en Saskatchewan, et chemine vers l’ouest, amenant les condensats jusqu’à Fort Saskatchewan dans le Nord de l’Alberta. Pembina a fait l’acquisition du pipeline Cochin de Kinder Morgan en décembre 2019.
  • On dénombre 14 installations ferroviaires de chargement de pétrole brut en Saskatchewan. En 2018, environ 7 % de la production de pétrole brut de la province ont été livrés aux marchés par train.

Gaz naturel

  • Le réseau principal canadien de TC Énergie s’étire de la frontière entre l’Alberta et la Saskatchewan, près d’Empress, en Alberta, jusqu’à celle entre la Saskatchewan et le Manitoba, à Welwyn. Il achemine le gaz de l’Ouest canadien aux marchés des Prairies, du centre du Canada et des États-Unis avant d’aboutir à la frontière entre l’Ontario et le Québec, où il prend fin (figure 5).
  • Le réseau pipelinier Foothills SK est relié au réseau de NOVA Gas Transmission Ltd. en Alberta; il exporte du gaz naturel vers les marchés du Midwest américain en passant par le point d’exportation de Monchy, en Saskatchewan.
  • SaskEnergy distribue du gaz naturel à plus de 390 000 clients résidentiels, agricoles, industriels et commerciaux. Son réseau de 68 500 km alimente en gaz naturel plus de 93 % des collectivités de la Saskatchewan.

Gaz naturel liquéfié (« GNL »)

  • Il n’y a aucune installation de GNL existante ou proposée en Saskatchewan.

Electricity

  • En 2018, les importations interprovinciales et internationales nettes d’électricité en Saskatchewan ont totalisé 0,1 TWh. Les échanges d’électricité de la province se font surtout avec le Montana, l’Alberta et le Dakota du Nord.
  • La filiale NorthPoint Energy Solutions de SaskPower gère les importations et les exportations de la province. Elle importe de l’électricité quand le prix d’achat est inférieur au coût de production sur place, et en exporte quand l’électricité excédentaire peut être vendue avec un bénéfice.
  • SaskPower est la société de transport et de distribution de l’électricité dans la province; ses installations couvre une superficie de plus de 652 000 km2. SaskPower exploite environ 157 000 km de lignes de transport d’électricité et de lignes de distribution.
  • SaskPower et Manitoba Hydro construisent une nouvelle ligne de transmission à 230 kilovolts, le projet de ligne de transmission de Birtle-Tantallon). Cette nouvelle ligne accroîtra les transferts interprovinciaux de 100 MW et amènera en Saskatchewan de l’énergie produite à partir de sources renouvelables au Manitoba. SaskPower a presque terminé sa partie; Manitoba Hydro entreprendra les travaux de sa partie dans les premiers mois de 2020.
  • SaskPower et Manitoba Hydro ont annoncé la conclusion d’un accord de transfert d’énergie à long terme commençant en 2022. En vertu de cet accord, Manitoba Hydro fournira un bloc supplémentaire de 215 MW d’hydroélectricité à la Saskatchewan qui transitera sur la nouvelle ligne de transmission Birtle-Tantallon. SaskPower a déjà signé deux accords d’achat d’électricité avec Manitoba Hydro, dont un contrat de 20 ans pour un bloc de 100 MW qui entrera en vigueur en 2020.

Consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre (« GES »)

Consommation totale d’énergie

  • En 2017, la demande d’énergie pour utilisation finale de la Saskatchewan a totalisé 682 pétajoules (PJ). Le secteur industriel venait au premier rang pour la demande d’énergie (59 % de la demande totale), suivi des transports (20 %), du secteur commercial (14 %) et du secteur résidentiel (8 %) (figure 6). La Saskatchewan arrive au cinquième rang au Canada pour la demande totale d’énergie et au deuxième pour la consommation par habitant.
  • Le gaz naturel est le principal type de combustible utilisé en Saskatchewan, à 322 PJ ou 47 %. Suivent les produits pétroliers raffinés et l’électricité avec 268 PJ (39 %) et 83 PJ (12 %), respectivement (figure 7).

Produits pétroliers raffinés

  • Bien que la Saskatchewan produise suffisamment d’essence automobile pour répondre à ses besoins, pour des raisons de logistique et d’accords commerciaux, elle importe aussi de l’essence automobile et d’autres produits pétroliers raffinés des provinces voisines comme l’Alberta. Elle en exporte aussi vers ses voisines.
  • En 2018, la demande totale de produits pétroliers raffinés en Saskatchewan s’est élevée à 129 kb/j, soit 7 % de la demande pour l’ensemble du Canada. De la demande totale de la Saskatchewan, on estime que 47 kb/j étaient pour l’essence automobile et 64 kb/j pour le diesel.
  • En 2018, l’utilisation de produits pétroliers raffinés par habitant a été de 6 374 litres (41 barils) en Saskatchewan, soit 116 % de plus que la moyenne nationale de 3 038 litres par habitant.

Gaz naturel

  • En 2018, la consommation de gaz naturel de la Saskatchewan a totalisé en moyenne 684 Mpi3/j, soit 6 % de la demande canadienne totale.
  • En 2018, le plus grand consommateur de gaz naturel en Saskatchewan a été le secteur industriel avec 504 Mpi3/j. La consommation des secteurs résidentiel et commercial s’est chiffrée à 100 Mpi3/j et 80 Mpi3/j, respectivement.

Électricité

  • En 2017, la consommation d’électricité par habitant en Saskatchewan s’est établie à 20 mégawattheures (MWh). La province arrive au deuxième rang au Canada pour la consommation d’électricité par habitant, qui surpasse de 37 % la moyenne nationale.
  • En Saskatchewan, c’est le secteur industriel qui a enregistré la plus forte consommation d’électricité en 2017 avec 12,4 TWh. Les secteurs commercial et résidentiel ont consommé 7,1 TWh et 3,5 TWh, respectivement. La demande d’électricité en Saskatchewan a augmenté de 43 % depuis 2005.
  • En 2014, la capacité de 120 MW de la centrale au charbon Boundary Dam a été modernisée pour la doter de la technologie de captage et stockage du CO2 qui permet de capter et de stocker jusqu’à une mégatonne (MT) par année d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) qui se retrouveraient autrement dans l’atmosphère. En 2018, 625 966 tonnes de CO2 ont ainsi été captées.

Émissions de GES

  • En 2017, les émissions de GES de la Saskatchewan ont totalisé 77,9 mégatonnes (Mt) d’équivalent en dioxyde de carbone (éq. CO2)Note de bas de page 1, une hausse de 75 % depuis 1990.
  • Les émissions par habitant de la Saskatchewan sont les plus élevées au Canada, à 67,7 tonnes d’éq. CO2, soit 246 % au-dessus de la moyenne nationale de 19,6 tonnes par habitant.
  • Les secteurs qui émettent le plus de GES en Saskatchewan sont la production pétrolière et gazière (33 %), l’agriculture (23 %) et la production d’électricité (20 %) (figure 8).
  • En 2017, les émissions de GES du secteur pétrolier et gazier de la Saskatchewan ont totalisé 25,3 Mt d’éq. CO2. De ce total, 23,7 Mt étaient attribuables à la production, à la transformation et au transport, et 1,6 Mt découlaient du raffinage du pétrole et de la distribution du gaz naturel.
  • Le secteur de l’électricité de la Saskatchewan se classe au deuxième rang des plus importants émetteurs de GES, derrière l’Alberta, en raison surtout de son utilisation de centrales au charbon. En 2017, le secteur de l’énergie de la province a émis 15,5 Mt d’éq. CO2, soit 21 % du total des émissions canadiennes de GES provenant de la production d’électricité.

Complément d’information

Sources des données

Les profils énergétiques des provinces et territoires s’harmonisent avec les plus récents ensembles de données d’Avenir énergétique du Canada en 2019 de la Régie. Les concepteurs d’Avenir énergétique puisent dans diverses sources de données; ils se basent généralement sur celles de Statistique Canada et font des ajustements selon les circonstances particulières de chaque province et territoire. Les ajustements sont nécessaires pour assurer l’uniformité et la comparabilité des données sur les provinces et territoires.

Date de modification :