Aperçu du marché : Sommet de production de bitume en 2021

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2022-06-08

La production canadienne de bitume tirée des projets d’extraction à ciel ouvertNote de bas de1 et de récupération in situDefinition* a atteint un sommet de 3,5 millions de barils par jour (« Mb/j ») en octobre 2021 en dépit du recul des investissements de capitaux depuis 2014Note de bas de2, de la faiblesse des prix du pétrole et des limites de production de brut fixées par le gouvernement de l’Alberta en 2019Note de bas de3. En outre, la demande de pétrole accuse une baisse partout dans le monde depuis le début de 2020, du fait de la pandémie de COVID-19.

Croissance de la production

La croissance de la production tirée des sables bitumineux en 2021 pourrait être attribuable à divers facteurs.

  • Après aménagement, un gisement de sables bitumineux peut accroître sa production à un coût en capital inférieur par baril comparativement aux coûts initiaux du projetNote de bas de4. En d’autres termes, de petits investissements devraient permettre d’accroître la production totale.
  • Il faut de deux à quatre ans pour construire un projet et commencer à en tirer une production. Cela signifie que la croissance de la production en 2021 pourrait dériver d’investissements effectués en 2017, à un moment où les propriétaires de projet ne pouvaient pas prévoir les événements survenus sur le marché de 2018 à 2020.

Évolution de la production

Tour de forage pétrolier dans un champ albertain avec montagnes en arrière-plan.

La figure 1 illustre la production de bitume du Canada de 2008 à 2021Note de bas de5. Elle illustre le sommet d'octobre 2021 et l’incidence d’autres événements prévus ou imprévus au cours de la période. Par exemple, la production tirée des sables bitumineux diminue souvent au printemps, car c’est à ce moment que les travaux d’entretien se font habituellement. Les baisses plus marquées de la production, entre 2008 et 2021, sont le résultat d’événements imprévus touchant les projets d’exploitation et les marchés mondiaux du pétrole, comme des crises financières, la pandémie, des feux de forêt ou des pannes.

La figure^ 1 montre que les feux de forêt dans les environs de Fort McMurrayNote de bas de6 ont entraîné une baisse de production d’environ 0,7 Mb/j en mai 2016 par rapport au mois précédent. En 2020, la production a reculé d’environ 0,5 Mb/j, de mars à mai, à la suite du recul soudain de la demande et des prix du pétrole en raison de la pandémie de COVID-19. La chute brutale de la production tirée des sables bitumineux en 2020 s’est répercutée ailleurs dans le monde sur d’autres producteurs pétroliersNote de bas de7 qui ont eux aussi été touchés par la pandémie. Peu importe l’endroit, la demande et la production de pétrole se sont en grande partie rétablies vers la fin de 2021.

En octobre 2021, un sommet a été atteint en raison de divers facteurs, comme la poursuite de la production une fois l’entretien des usines de valorisation des sables bitumineux terminé, une augmentation aux mines Kearl de la Compagnie pétrolière impériale et Fort Hills de Suncor, ainsi qu’une production accrue à Christina Lake et à Foster Creek de Cenovus.

Figure 1 – Production de bitume au Canada, de 2008 à 2021

Sources et Description

Sources : Alberta Energy Regulator ST3 – Oil, Régie de l’énergie du Canada (en anglais)

Description : Le graphique à aires empilées illustre l’augmentation de la production mensuelle de bitume, qui est passée de 1,3 Mb/j en janvier 2008 à 3,5 Mb/j en octobre 2021, puis le léger recul de celle-ci jusqu’à la fin de l’année. La production de bitume est en partie saisonnière et fléchit habituellement au printemps. En mai 2016, elle a baissé d’environ 0,7 Mb/j en raison de feux de forêt. De mars à mai 2020, elle a reculé de 0,5 Mb/j du fait de la pandémie de COVID-19, avant de se rétablir plus tard au cours de l’année à mesure de la reprise des activités de production des sociétés.

Date de modification :