Aperçu du marché : Concrétisation envisageable d’un scénario de réduction des émissions projeté il y a plus de dix ans

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-04-15

Au cours des 12 dernières années, la demande de charbon et de pétrole au Canada a été davantage alignée sur le scénario de réduction des émissions que sur celui de référence du rapport sur l’Avenir énergétique du Canada produit en 2007. Cela porte à croire que les tendances en matière d’énergie au Canada peuvent différer des attentes. Cela illustre aussi l’importance de tenir compte d’un large éventail de scénarios pour analyser celles à venirNote de bas de page 1.

Dans le rapport précité, le scénario Triple E prévoyait des pressions politiques et une poussée technologique vers une filière énergétique canadienne plus sobre en carbone. Il supposait, entre autres choses, un ralentissement de la croissance de la demande internationale, une mise en valeur accrue des sources d’énergie de remplacement et un élan du mouvement environnemental mondial. Les hypothèses relatives aux politiques et mesures adoptées au Canada comprenaient un prix sur les émissions (tarification du carbone ou système de plafonnement et d’échange), l’amélioration des normes d’efficacité énergétique, des activités de recherche et développement dans des technologies à faibles émissions, comme la capture et le stockage du carbone en Alberta ou en Saskatchewan, de même que des initiatives dans le secteur des transports pour réduire les émissions.

Figure 1. Demande d’énergie primaire : Scénarios avancés en 2007 comparativement aux données historiques de 2005 à 2018

Source et description

Source : Avenir énergétique du Canada en 2007 (scénarios), Avenir énergétique du Canada en 2019 (chiffres réel), Transition énergétique du Canada

Description : Ce graphique montre les projections des scénarios de référence et Triple-E du rapport de 2007 pour la demande primaire de charbon, de gaz naturel, de pétrole et d’énergies renouvelables non émettrices au Canada, entre 2005 et 2018, puis les compare aux chiffres réels.

On constate qu’entre 2005 et 2018, la demande de charbon et de pétrole suit la trajectoire du scénario Triple-E, tandis que celle de gaz naturel suit plutôt le scénario de référenceNote de bas de page 2. La demande d’énergies renouvelables non émettrices est un peu plus faible que prévue, puisque la baisse du nucléaire et de la biomasse industrielle annule la croissance du solaire, de l’éolien et des biocarburants.

Le Canada a suivi les projections de la demande de charbon et de pétrole du scénario Triple-E du rapport de 2007 pour plusieurs raisons, notamment économiques, technologiques et commerciales. Par exemple, les tendances de la demande réelle de chaque combustible montrent une diminution notable pendant le ralentissement économique de 2008 et 2009. En outre, les politiques et règlements climatiques, y compris les normes sur les émissions des véhicules, les programmes d’énergie renouvelable et les systèmes provinciaux de tarification du carbone, ont aussi exercé une influence sur les tendances.

Apprenez-en davantage sur l’évolution de la consommation d’énergie et des émissions en découlant dans le rapport de la Régie intitulé Transition énergétique du Canada : Changements passés et à venir dans les filières énergétiques.

Date de modification :