Supplément Avenir énergétique du Canada en 2019 – Offre et utilisation de liquides de gaz naturel

Supplément Avenir énergétique du Canada en 2019 – Offre et utilisation de liquides de gaz naturel [PDF 254 Ko]
Données et figures [EXCEL 4161 ko]

 

Projections relatives à la production de liquides de gaz naturel – Canada

Projections relatives à la production de liquides de gaz naturel - Canada

Description:

La figure montre la production de divers liquides de gaz naturel, de 2010 à 2040. La production d’éthane passe de 236 kb/j à 227 kb/j, la production de propane s’accroît, de 152 kb/j à 392 kb/j, la production de butanes s’accroît elle aussi, de 118 kb/j à 250 kb/j, la production de pentanes plus double presque, passant de 104 kb/j à 201 kb/j et la production de condensats connaît une flambée, de 40 kb/j à 740 kb/j.


La production de LGN se stabilise à court terme, à mesure que la production de gaz naturel, dont elle dépend, baisse. La production de gaz naturel gonfle toutefois à long terme, avec la reprise des prix gaziers, ce qui entraîne une hausse de la production de LGN, parce que les activités continuent de cibler le gaz de schistes et de réservoirs étanches, riche en liquides. L’accroissement de la prod


Potentiel d’éthane, en kb/j

Potentiel d’éthane, en kb/j

Description:

La figure montre la capacité de production d’éthane comparativement à la production projetée des usines de traitement du gaz et systèmes de gestion des gaz de dégagement. La production d’éthane à partir des deux sources baisse légèrement au cours de la période, de 236 kb/j à 208 kb/j. Même si la production demeure relativement stable, la quantité d’éthane non récupéré augmente considérablement. Le potentiel d’éthane s’accroît entre 2014 et 2040, de 14 kb/j à 424 kb/j.

Échanges commerciaux du Canada...en chiffres

2010 2025 2040
Éthane, en kb/j
  Importations
 
0
 
130
 
130
Propane, en kb/j
  Exportations
  Importations
 
81
6
 
154
15
 
249
15
Butane, en kb/j
  Exportations
  Importations
 
24
12
 
49
7
 
107
7
Pentanes plus et condensats, en kb/j
  Importations nettes
 
157
 
226
 
30

Offre d’éthane, en kb/j

Offre d’éthane, en kb/j

Description:

La figure montre l’offre d’éthane provenant de diverses sources, de 2010 à 2040. D’ici 2040, la production d’éthane à partir du traitement de gaz baisse un peu, de 236 kb/j à 208 kb/j, et celle provenant du dégagement gazeux des sables bitumineux augmente légèrement, de 0 kb/j à 19 kb/j. D’inexistantes en 2010 tant en Alberta qu’en Ontario, les importations d’éthane en provenance des États-Unis atteignent respectivement 37 kb/j et 93 kb/j en 2040. L’offre totale connaît une hausse, passant de 236 kb/j en 2010 à 357 kb/j en 2040.

Utilisation d’éthane, en kb/j

Utilisation d’éthane, en kb/j

Description:

La figure montre l’utilisation d’éthane au Canada, de 2010 à 2040. La demande d’éthane du secteur pétrochimique de l’Alberta augmente, de 198 à 253 kb/j, à l’instar de la demande d’éthane du secteur pétrochimique de l’Ontario, qui progresse de 0 kb/j à 93 kb/j. La demande d’éthane comme solvant dans la mise en valeur des sables bitumineux demeure relativement stable, n’accusant qu’une légère baisse, de 12 kb/j à 11 kb/j. Aucune exportation d’éthane n’est faite pendant la période de projection.


Offre de propane, en kb/j

Offre de propane, en kb/j

Description:

La figure montre l’offre de propane provenant de diverses sources, de 2010 à 2040. D’ici 2040, la production de propane à partir du traitement de gaz augmente, de 146 kb/j à 382 kb/j et celle provenant du dégagement gazeux des sables bitumineux augmente elle aussi, de 6 kb/j à 10 kb/j. La production de propane provenant des raffineries recule, de 31 kb/j à 17 kb/j. Les importations de propane progressent, de 6 kb/j à 15 kb/j. L’offre totale suit une tendance à la hausse, passant de 189 kb/j à 423 kb/j.

Utilisation de propane, en kb/j

Utilisation de propane, en kb/j

Description:

La figure montre l’utilisation de propane au Canada, de 2010 à 2040. La demande de propane du secteur pétrochimique de l’Alberta augmente au cours de la période de projection, de 2 kb/j à 44 kb/j, à l’instar de la demande de propane du secteur pétrochimique de l’Ontario, qui progresse de 17 kb/j à 5 kb/j. La demande de propane comme solvant dans la mise en valeur des sables bitumineux s’accroît, de 3 à 15 kb/j. En Alberta, la demande de propane pour l’utiliser à d’autres fins progresse, de 30 kb/j à 46 kb/j, à l’instar de la demande ontarienne de propane, qui passe de 53 kb/j à 65 kb/j. Les exportations de propane de l’Alberta vers les États-Unis connaissent une hausse de 2010 à 2017, de 19 kb/j à 67 kb/j, tandis que celles de l’Ontario demeurent stables, à 28 kb/j, pendant la même période. Dans le reste du Canada, les exportations s’accroissent entre 2010 et 2017, de 34 kb/j à 43 kb/j. Les exportations de l’ensemble des régions canadiennes progressent de 2018 à 2040, de 152 kb/j à 249 kb/j. L’utilisation totale suit une tendance haussière, passant de 186 kb/j en 2010 à 423 kb/j en 2040.


Offre de butane, en kb/j

Offre de butane, en kb/j

Description:

La figure montre l’offre de butane provenant de diverses sources, de 2010 à 2040. La production de butane à partir du traitement de gaz augmente, de 87 kb/j à 223 kb/j et celle provenant du dégagement gazeux des sables bitumineux augmente elle aussi, de 3 kb/j à 4 kb/j, alors que celle provenant des raffineries recule, de 28 kb/j à 23 kb/j. Les importations de butane des États-Unis vers l’Alberta diminuent, de 12 kb/j à 7 kb/j. L’offre totale gonfle, passant de 130 kb/j en 2010 à 257 kb/j en 2040.

Utilisation de butane, en kb/j

Utilisation de butane, en kb/j

Description:

La figure montre l’utilisation de butane au Canada, de 2010 à 2040. La demande de butane du secteur pétrochimique de l’Alberta recule au cours de la période de projection, de 11 kb/j à 5 kb/j, à l’instar de la demande de butane du secteur pétrochimique de l’Ontario, qui diminue de moitié, soit de 22 kb/j à 11 kb/j. La demande des raffineries s’accroît, passant de 67 kb/j en 2010 à 77 kb/j en 2040. La demande de butane comme solvant dans la mise en valeur des sables bitumineux s’accroît, de 2 kb/j à 5 kb/j. En Alberta, la demande de butane comme diluant progresse, de 17 kb/j à 43 kb/j, mais ailleurs au Canada, elle demeure stable, ne régressant que de 10 kb/j à 9 kb/j. Les exportations de butane de l’Alberta vers les États-Unis sont stables de 2010 à 2017, passant de 3 kb/j à 2 kb/j, tout comme celles de l’Ontario, qui se maintiennent à 15 kb/j, pendant la même période. Dans le reste du Canada, les exportations de butane s’accroissent entre 2010 et 2017, de 5 kb/j à 12 kb/j. Les exportations de l’ensemble des régions canadiennes progressent de 2018 à 2040, de 41 kb/j à 107 kb/j. L’utilisation totale suit une tendance haussière, passant de 153 kb/j en 2010 à 257 kb/j en 2040.


Offre de pentanes plus et de condensats

Offre de pentanes plus et de condensats

Description:

La figure montre l’offre de pentanes plus et de condensats provenant de diverses sources, de 2010 à 2040. La production de pentanes plus à partir du traitement de gaz augmente, de 104 kb/j à 150 kb/j, celle de condensats à partir des puits de gaz grimpe, de 40 kb/j à 740 kb/j et celle provenant des raffineries, qui était inexistante au début de la période, atteint 50 kb/j à la fin. Les importations nettes au Canada tombent de 157 kb/j en 2010 à 30 kb/j en 2040. L’offre totale gonfle, passant de 301 kb/j à 970 kb/j, du début à la fin de la période.

Utilisation de pentanes plus et de condensats liquides, en kb/j

Utilisation de pentanes plus et de condensats liquides, en kb/j

Description:

La figure montre l’utilisation de pentanes plus et de condensats au Canada entre 2010 et 2040. La demande de pentanes plus et de condensats pour utiliser les produits comme diluant augmente, de 301 kb/j à 970 kb/j, et les exportations nettes sont nulles.

Date de modification :