Le mercredi 28 août 2019, l'Office national de l'énergie est devenu la Régie de l'énergie du Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez la page d'information sur la mise en oeuvre de la Loi sur la Régie canadienne de l'énergie

Plan ministériel 2019–2020 – Office national de l'énergie

Plan ministériel 2019–2020 – Office national de l'énergie [PDF 619 ko]

Droit d’auteur et droit de reproduction

ISSN 2371-7173

Plan ministériel


Office national de l’énergie


2019–2020

 

 

 

 

 

La version originale a été signée par


______________________________
C. Peter Watson, P.Eng., FACG
Président et premier dirigeant
Office national de l’énergie

La version originale a été signée par


______________________________
L’honorable Amarjeet Sohi, C.P., député
Ministre
Ressources naturelles

Table des matières

Message du président et premier dirigeant

Le Plan ministériel 2019–2020 de l’Office national de l’énergie (l’Office) procure aux Canadiens et aux parlementaires de l’information sur le travail de l’organisation et donne un aperçu de ce sur quoi l’attention sera focalisée au cours de l’année qui vient.

La plus grande partie du travail de l’Office gravite autour des quatre responsabilités essentielles suivantes :

  • Processus décisionnel
  • Surveillance de la sécurité et de l’environnement
  • Information sur l’énergie
  • Mobilisation

Le cadre ministériel des résultats de l’Office constitue la structure sur laquelle reposent les quatre responsabilités essentielles. Il établit une série de paramètres de rendement qui peuvent être rendus publics pour chaque responsabilité. Pour réellement atteindre l’excellence, un organisme de réglementation doit rendre compte de son rendement, bon ou mauvais, de manière transparente. L’Office a produit un premier rapport sur le cadre ministériel des résultats l’an dernier et il continuera de rendre ses résultats publics.

Au cours des 12 prochains mois, les employés spécialisés de l’Office continueront de s’employer à atteindre les résultats escomptés dans chacune des responsabilités essentielles. Pour ce faire, nous nous concentrerons particulièrement sur les tâches suivantes :

  • préparer l’organisation à la mise en œuvre du projet de loi C-69;
  • élargir et approfondir les efforts déployés pour mobiliser les Autochtones;
  • inculquer l’excellence au personnel et dans les pratiques relatives à la main-d’œuvre;
  • améliorer les résultats obtenus en matière de gestion des données et de l’information.

Tandis que le Plan ministériel 2019–2020 de l’Office est déposé à la chambre des communes, le Parlement délibère du projet de loi C-69, Loi édictant la Loi sur l’évaluation d’impact et la Loi sur la Régie canadienne de l’énergie, modifiant la Loi sur la protection de la navigation. L’organisation ayant appliqué un programme vigoureux et transformateur au cours des dernières années, elle est tout à fait en mesure de mettre en œuvre les dispositions législatives du gouvernement, si la loi est adoptée.

L’Office est résolu à améliorer son engagement auprès des peuples autochtones. Au fil des ans, l’organisation a appris qu’elle doit mobiliser les peuples autochtones pour mieux comprendre leurs intérêts. L’Office a constaté que l’établissement de relations durables, fondées sur la compréhension et la communication bidirectionelle, favorise la confiance dans le processus de réglementation.

Afin d’assurer le succès de l’organisation, l’Office doit absolument habiliter et appuyer son personnel pour faire face aux changements des prochaines années. L’Office national de l’énergie appliquera un plan de main-d’œuvre actualisé en 2019–2020, appuyé par une analytique du personnel et de l’effectif plus robuste.

Le domaine des données et de l’information change continuellement et l’Office doit s’adapter pour répondre aux besoins des Canadiens. Pour s’attaquer à ces changements de front, l’Office met en œuvre une nouvelle stratégie qui donne aux Canadiens un meilleur accès à ses données et à son information, accroît les possibilités de science citoyenneNote de bas de page 1, et présente des techniques et méthodes nouvelles pouvant démontrer que ses données sont fiables et peuvent éclairer les décisions. Cette stratégie donnera lieu à une plus grande transparence et appuiera la transition de l’organisation au Gouvernement ouvertNote de bas de page 2, un environnement numérique public où les Canadiens peuvent apprendre, explorer et interagir avec les ensembles de données et l’information. La nouvelle stratégie améliorera le caractère accessible et utilisable de l’information sur l’énergie pour tous les Canadiens, et pour les employés de l’Office dans le travail important qu’ils accomplissent chaque jour.

L’exercice financier 2019–2020 apportera des changements continus pour l’Office national de l’énergie, ses processus et son travail, mais la mission de ses employés spécialisés dévoués demeurera la réglementation des pipelines, de la mise en valeur des ressources énergétiques et du commerce de l’énergie au nom des Canadiens, de manière à protéger le public et l’environnement tout en soutenant l’efficience des marchés.

C. Peter Watson, P. Eng., FACG
Président et premier dirigeant
Office national de l’énergie,

Date de modification :