Aperçu du marché : Augmentation à long terme prévue de la production de liquides de gaz naturel au Canada

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@cer-rec.gc.ca.

Date de diffusion : 2019-11-20

Le rapport Avenir énergétique du Canada en 2019 de la Régie de l’énergie du Canada prévoit que la production de liquides de gaz naturel (LGN) continuera d’augmenter jusqu’en 2040. En effet, la production de gaz naturel devrait continuer à augmenter, grâce aux prix en hausse qui sont prévus, et à alimenter les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL). En particulier, on s’attend à ce que les producteurs de gaz continuent à forer des puits de ressources gazières riches en LGN comme le propane, le butane et les condensats, afin d’augmenter leurs revenus.

Figure 1. Production intérieure totale de LGN au Canada de 2010 à 2040

Source et description

Source : EF2019

Description : Le graphique en aires empilées montre la production de LGN pour l’éthane, le propane, le butane, les pentanes plus et les condensats, ainsi que la production totale de gaz naturel commercialisable au Canada, de 2010 à 2040.

En 2010, la production totale de LGN a été de 681 milliers de barils par jour (kb/j). En 2018, la production totale de LGN s’est élevée à 1,18 million de barils par jour (Mb/j); en 2040, les projections sont de 1,83 Mb/j. En 2010, la production d’éthane a atteint 236 kb/j, comparativement à 259 kb/j en 2018; les projections pour 2040 sont de 227 kb/j. En 2010, la production de propane s’est élevée à 183 kb/j, comparativement à 280 kb/j en 2018; les projections sont de 409 kb/j en 2040. En 2010, la production de butane a atteint 118 kb/j, comparativement à 181 kb/j en 2018; pour 2040, les projections sont de 250 kb/j. En 2010, la production de pentanes a été de 104 kb/j, comparativement à 140 kb/j en 2018; les projections sont de 201 kb/j en 2040. En 2010, la production de condensats s’est élevée à 40 kb/j, comparativement à 317 kb/j en 2018; les projections pour 2040 sont de 740 kb/j. En 2010, la production de gaz naturel commercialisable a été de 14,6 milliards de pieds cubes par jour (Gpi³/j), comparativement à 16,2 Gpi³/j en 2018; en 2040, les projections sont de 21,4 Gpi³/j.

La production de LGN augmente de plus de 80 % par rapport à la période de projection. La croissance la plus forte est directement liée aux condensats, dont la production est plus du double vers 2040 pour aider à alimenter la demande de diluants dans les sables bitumineux. La production de propane et de butane augmente aussi au cours de la période de projection. La demande de propane et de butane s’intensifie à moyen terme à mesure qu’augmentent l’utilisation du secteur pétrochimique albertain et les exportations de propane et de butane.

La production d’éthane augmente lentement pendant la période de projection jusqu’en 2040. Bien qu’il y ait plus d’éthane disponible en production, seulement une certaine quantité est retirée pour alimenter les installations pétrochimiques de l’Alberta. Le surplus d’éthane par rapport à la demande de l’Alberta est réinjecté dans le réseau pipelinier pour utilisation par le consommateur final de gaz naturel, notamment dans les fournaises et centrales alimentées au gaz naturel.

Pour obtenir une ventilation plus détaillée de la production de tous les LGN, consultez le Supplément Avenir énergétique du Canada en 2019 – Offre et utilisation de liquides de gaz naturel. Il est aussi possible d’accéder à des données détaillées dans les figures et autres fiches du rapport.

Date de modification :