Aperçu du marché : De nombreuses sociétés canadiennes exportent du gaz naturel vers les États-Unis

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@cer-rec.gc.ca.

Date de diffusion : 2019-11-27

Le Canada exporte d’importants volumes de gaz naturel vers les États-Unis. En moyenne, une centaine de sociétés obtiennent chaque année un permis d’exportation de gaz naturel de la Régie de l’énergie du Canada. La vaste majorité d’entre elles ont recours aux gazoducs pour expédier leurs volumes. En effet, près de 120 sociétés ont exporté 8,9 milliards de pieds cubes par jour (« Gpi³/j ») de gaz naturel par ce moyen en 2010 et, de janvier à août 2019, plus de 80 sociétés y ont eu recours pour faire transporter hors du pays 7,5 Gpi³/j de gaz naturel.

La figure 1 montre les volumes exportés par chaque société autorisée. On y voit le grand nombre de sociétés du Canada qui exportent du gaz naturel vers les États-Unis, ce qui témoigne de l’intégration des marchés gaziers des deux pays. L’intégration est l’une des caractéristiques du marché du gaz naturel canadien.

Figure 1. Sociétés qui exportent du gaz naturel par pipeline et volumes exportés

Source et description

Source : La Régie

Description : Les barres indiquent le volume moyen de gaz naturel exporté chaque jour du Canada par chacune des sociétés, de 2010 à 2018 et de janvier à août 2019. La figure met en évidence les volumes d’exportation suivants : 8,9 Gpi³/j en 2010, 7,3 Gpi³/j en 2015 et 7,5 Gpi³/j de janvier à août 2019.

La ligne précise le nombre de sociétés qui ont exporté du gaz naturel du Canada de 2010 à 2018 et de janvier à août 2019. Le Canada compte chaque année, en moyenne, une centaine de sociétés exportatrices de gaz naturel et malgré des données partielles, c’est également le cas en 2019. Les trois sociétés qui exportent le plus de gaz naturel sont les suivantes presque chaque année : Tenaska Marketing Canada, BP Canada Energy Company et BP Canada Energy Group ULC. La ligne correspond au nombre de sociétés exportatrices de gaz naturel, soit 117 en 2010, 107 en 2015 et 83 de janvier à août 2019.

Cinq principaux points servent à exporter le gaz naturel du bassin sédimentaire de l’Ouest canadien vers des marchés américains du nord-ouest bordés par le Pacifique et du Midwest. Près de 30 % du gaz naturel est exporté par l’intermédiaire du réseau Foothills BC, au point Kingsgate, en Colombie-Britannique. Plus de 20 % du gaz naturel est exporté au moyen du pipeline Alliance, au point d’exportation Elmore, en Saskatchewan. Le reste du gaz naturel transite par les points d’exportation suivants : Emerson, au Manitoba (réseau principal au Canada de TC Énergie), Huntingdon, en Colombie-Britannique (réseau BC Pipeline), Monchy, en Saskatchewan (réseau Foothills SK) et, dans une moindre mesure, d’autres points d’exportation (« Autres »).

Figure 2 – Points d’exportation de gaz naturel du Canada (2019)

Source et description

Source : La Régie

Description : Le diagramme circulaire montre que de janvier à août 2019, le gaz naturel canadien a principalement été exporté à partir des points suivants : Kingsgate, en Colombie-Britannique (29 %), Elmore, en Saskatchewan (21 %), Monchy, en Saskatchewan (14 %), Emerson, au Manitoba (12 %), Huntingdon, en Colombie-Britannique (11 %) et d’autres points (13 %).

La Régie doit autoriser toute exportation de gaz naturel du Canada et toutes les sociétés autorisées doivent déclarer chaque mois les volumes exportés. La Régie rend publics les volumes de gaz naturel exportés, selon la société, à la page Statistiques pour le produit de baseNote de bas de page 1, qui fait également état de la valeur et du prix des volumes globaux.

 

Date de modification :