Aperçu du marché : Le Canada exporte beaucoup d’électricité, mais il en importe beaucoup aussi!

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-01-02

Chaque année, une quarantaine de sociétés canadiennes importent de l’électricité des États-Unis par l’intermédiaire de lignes internationales de transport d’électricité. En 2010, 44 sociétés ont importé 19 térawattheures (« TWh ») d’électricité des États-Unis et du début de l’année à la fin d'octobre 2019, des importations en provenance de ce pays à hauteur de 12 TWh ont été imputées à 33 sociétés (figure 1)Note de bas de page 1. Par comparaison, le Canada a exporté 50 TWh d’électricité du début de 2010 à la fin de octobre 2019. La Régie de l’énergie du Canada publie chaque mois les données relatives aux échanges commerciaux d’électricité, y compris les volumes d’importation, à la page Statistiques pour le produit de baseNote de bas de page 2 de son site Web.

Le Canada exporte beaucoup plus d’électricité qu’il n’en importe, parce que la capacité de production de chaque province dépasse normalement ses besoins quotidiens, et même ses besoins horaires. Comme cela est expliqué au paragraphe suivant, Powerex Corp., qui appartient à la société d’État provinciale BC Hydro, est la société canadienne qui importe le plus d’électricité, et de loin.

Figure 1. Importations d’électricité en provenance des États-Unis, selon la société

Source et description

Source : Régie de l’énergie du Canada

Description : Les barres indiquent le volume d’électricité importé (acheté) des États-Unis selon la société, du début de 2010 à la fin d'octobre 2019. Ainsi, 19 TWh d’électricité ont été importés en 2010, 9 TWh en 2015 et 12 TWh de janvier à octobre 2019.

La ligne précise le nombre de sociétés qui ont importé de l’électricité au Canada, de 2010 à 2018 et de janvier à octobre 2019. Le Canada compte en moyenne chaque année 36 sociétés importatrices d’électricité, malgré des données partielles en 2019. Presque chaque année, les trois sociétés qui importent le plus d’électricité sont Powerex (Colombie-Britannique), Manitoba Hydro et Hydro Québec. Quarante-quatre sociétés ont importé de l’électricité en 2010, 39 en 2015 et 33 de janvier à octobre 2019.

La figure 2 illustre les importations d’électricité selon la province. On y voit que la Colombie-Britannique compte pour 84 % des importations canadiennes du produit. Bien que la province dispose d’une capacité de production suffisante pour répondre à sa demande, elle tente de maximiser la valeur de sa production par des échanges commerciaux avec les États-Unis. Pendant la journée, lorsque les prix de l’électricité sont élevés au sud de la frontière, la Colombie-Britannique accroît sa production hydroélectrique et ses exportations afin d’augmenter ses revenus. La nuit, lorsque les prix sont bas aux États-Unis, la province ralentit sensiblement sa production hydroélectrique et importe de l’électricité à bas prix, le temps de laisser ses réservoirs se remplir.

Figure 2. Importations d’électricité selon la province, en 2019

Source et description

Source : Régie de l’énergie du Canada, Statistiques pour le produit de base

Description : Le diagramme circulaire présente les importations canadiennes d’électricité en provenance des États-Unis, selon la province, de janvier à octobre 2019. Les importations d’électricité se répartissent comme suit : Colombie-Britannique (84 %), Alberta (8 %), Manitoba (4 %), Ontario (2 %), Québec (1 %), Nouveau-Brunswick (1 %), Saskatchewan (0,5 %), Nouvelle-Écosse (0,4 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (0,01 %).

Date de modification :