Aperçu du marché : Augmentation de la part canadienne des importations totales de pétrole brut des États-Unis

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-10-14

Au cours des dernières années, malgré l’augmentation de la production de pétrole brut aux États-Unis, les exportations canadiennes vers ce pays ont elles aussi beaucoup augmenté.

Entre 2010 et 2019, la production de pétrole brut aux États-Unis a augmenté de 123 % pour atteindre 12,2 millions de barils par jour (Mb/j)Note de bas de page 1. C’est l’essor des méthodes d’extraction non classiques dans les formations schisteuses qui a entraîné une telle augmentation.

Au cours de la même période, les exportations de pétrole brut du Canada vers les États-Unis ont aussi connu une hausse, passant de 1,9 à 3,7 Mb/j (soit de 21 % à 54 % des importations totales). Cela s’explique en partie par le fait que la plupart des exportations canadiennes en sont de pétrole lourd et que les raffineurs aux États-Unis ont une capacité de raffinage substantielle à cet égard. Par ailleurs, au Venezuela et au Mexique, deux autres pays exportateurs vers les États-Unis, la production de lourd était en recul, ce qui a favorisé la demande de pétrole canadien.

Figure 1. Importations américaines de pétrole brut selon le pays d’origine

Source et description

Source : EIA [en anglais], Régie (statistiques sur les produits de base), et calculs de la Régie.

Description : Le graphique illustre les importations de pétrole brut des États-Unis selon le pays d’origine. Il montre une part croissante des exportations canadiennes à destination de ce pays, qui sont passées de 1,9 Mb/j en 2010 à 3,7 Mb/j en 2019. Au cours de la même période, les importations totales de pétrole brut des États-Unis ont diminué de 26 %, passant de 9,2 Mb/j à 6,8 Mb/j.

La pandémie a été à l’origine d’importantes réductions de la consommation de produits pétroliers [en anglais] aux États-Unis, ce qui a fait que les exportations de pétrole brut du Canada vers ce pays ont régressé de 11 % au deuxième trimestre de 2020 comparativement au même trimestre de l’année précédente. Pendant ce temps, le reste du monde exportait 20 % de moins de pétrole brut vers les États-Unis. La baisse des importations aurait même été plus marquée n’eut été la diminution de production alors enregistrée dans ce paysNote de bas de page 2.

Date de modification :