Supplément Avenir énergétique du Canada en 2019 – Production tirée des sables bitumineux

Supplément Avenir énergétique du Canada en 2019 – Production tirée des sables bitumineux [PDF 158 Ko]
Données et figures [EXCEL 849 ko]

Production de bitume brut selon la méthode

Production de bitume brut selon la méthode

Description:

La figure montre l’accroissement de la production de bitume brut selon quatre méthodes, de 2010 à 2040 : la production primaire et la RAH, de 199 kb/j à 230 kb/j; la production obtenue par extraction à ciel ouvert, de 856 kb/j à 1 734 kb/j; la production obtenue par stimulation cyclique par la vapeur d’eau, ou procédé CSS, de 239 kb/j à 551 kb/j en 2040; la production obtenue par drainage par gravité au moyen de vapeur, de 315 kb/j à 1 942 kb/j.


La production de bitume brut continue de s’accroître tout au long de la période de projection, mais à un rythme plus lent que par le passé. La croissance est principalement attribuable à la méthode de drainage par gravité au moyen de la vapeur, qui favorise un bond de 795 kb/j au cours de la période de projection et qui compte pour 44 % de la production en 2040.


2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040
Production de bitume brut (kb/j) 1 609 2 523 3 278 3 662 4 106 4 352 4 456
  Extraction à ciel ouvert 857 1 161 1 640 1 699 1 734 1 734 1 734
  Récupération in situ 752 1 362 1 639 1 963 2 372 2 618 2 722
  Récupération in situ 287 506 757 829 937 949 989

25

6

121

30

Projets actifs de
récupération in situ
Projets actifs d’extraction
à ciel ouvert
Projets actifs de
récupération primaire
ou assistée
Pourcentage moyen
de diluant dans
un baril de dilbit

Production tirée des sables bitumineux, selon la région

La région de l’Athabasca produit la plus grande partie du bitume brut, aussi bien à l’heure actuelle que pendant toute la période de projection.

En 2040, 83 % de toute la production proviendront de cette région.

Production tirée des sables bitumineux, selon la région

Description:

La figure montre la production tirée de chacune des trois régions de sables bitumineux, de 2010 à 2040. La production tirée de la région de l’Athabasca, qui est la plus importante, s’accroît, de 1 229 kb/j à 3 715 kb/j. La région de Cold Lake voit sa production passer de 340 kb/j à 704 kb/j, tandis que la région de Peace River voit la sienne reculer légèrement, de 40 kb/j à 37 kb/j.


Production tirée des sables bitumineux – Installations existantes et nouvelles

Description:

La figure montre la part de la production qui est attribuable aux projets existants, aux nouveaux projets et aux projets d’expansion. La production tirée des projets existants augmente entre 2010 et 2040, de 1 609 kb/j à 3 604 kb/j. La production tirée des projets d’expansion s’accroît, passant de 63 kb/j en 2019 à 668 kb/j en 2040. Inexistante en 2019, la production des nouveaux projets s’élève pour atteindre 184 kb/j à la fin de la période.

Production tirée des sables bitumineux – Installations existantes et nouvelles

Comme le taux de production des sables bitumineux diminue lentement, les projets mis en service peuvent être exploités à leur taux de production initial, ou presque, pendant 25 à 40 ans.

De nombreux projets en service aujourd’hui maintiendront leur taux de production jusqu’en 2040.


Production de bitume brut, selon le projet, de 2010 à 2018

Production de bitume brut, selon le projet, de 2010 à 2018

Description:

La figure montre la part de la production qui est attribuable à chacun des grands projets de mise en valeur des sables bitumineux. La production totale double presque, passant de 1 609 kb/j en 2010 à 3 044 kb/j en 2040.

Date de modification :